Black super heroes dans le comics ! partie 3

blacksupesillo1

Ben il y en a pas mal en fait des super  » Nigga  » heroes, de quoi se plaint-on ma bonne dame ?

Alors, maintenant que nous avons vu ensemble un abécédaire du super-héros Noir chez la Marvel, passons un peu plus en détail à ceux qui ont eu droit à des titres personnalisés !

Nous restons donc sur les  » ongoings  » ! Quel/s personnage/s listé/s dans le précédent article a/ont eu une (ou plusieurs) série/s solo ?

Black Panther 

Volume 2 ; Jungle Action, 19 numéro, du 07/73 à 11/76, que je ne compte pas puisque c’est une anthologie qui n’est pas au nom de Black Panther.
Volume 1 ; Black Panther, 15 numéros, du 01/77 à 05/79, check !
Volume 2 ; Black Panther, série limitée, je ne compte pas !
Volume 3 ; Black Panther, série limitée aussi, pas de chance !
Volume 4 ; Black Panther, 62 numéros, du 11/98 à 06/03, même pas 5 ans pile mais check !
Volume 5 ; Black Panther, 41 numéros, du 04/05 à 11/08 check !
Allez, en tout on va dire 10 ans de publications  » ongoing  » pour un perso qui a 44 ans… 1/4 de sa vie en  » ongoing « . Oui oui, la star des super-héros noirs, le nouveau chouchou des fans du dernier film Marvel, le futur personnage principal d’un film produit par le studio Marvel n’a finalement que 10 ans de publication en 2010… Ca commence bien…

 


Blade 

Volume 1 ; Vampire Tales, 2 numéros du 12/74 à 02/75 que je ne compte pas puisque c’est une anthologie qui n’est pas au nom de Blade

Volume 1 ; Marvel Preview, 2 numéros le premier en 09/75, le second en 1976 que je ne compte pas puisque c’est une antologie qui n’est pas au nom de Blade
Volume 1 ; Nightstalkers, 18 numéros du 11/92 à 04/94, comics de groupe
Volume 1 ; Blade: The Vampire Hunter10 numéros, du 07/94 à 04/95, check !
Volume 1 ; Marvel: Shadows and Light, 1 numéro, 02/97 que je ne compte pas puisque c’est une antologie qui n’est pas au nom de Blade
Blade: Crescent City Blues, 03/98, one shot
Blade: Sins of the Father, 10/98, one shot
Volume 2 ; Blade, 6 numéros, encore une mini-série, bon, je suis cool, je l’ajoute! Du 12/99 a 06/2000
Volume 3 ; Blade, 6 numéros, pareil qu’au dessus, de toutes façons, il n’y a pas grand chose de consistant, donc bon, je compte ! Du 05/02 à 10/02
Volume 4 ; Blade, 12 numéros (c’est la fête !), du 11/06 a 10/07, check ! Je sais pas si je dois compter… Oh puis si, allez, vraiment, je suis sympa.
Donc, 4 ans de publications  » ongoing  » pour un perso qui a 36 ans… 1/9 ème quoi, oui c’est comment dire… Pas un succès dirons-nous !

 


Cloak dans Cloak And Dagger

(qui pour le coup, sont un couple mixte de mémoire !)

Volume 1 ; Cloak And Dagger, 4 numéros, du 10/83 à 01/84 et c’est une série limitée, donc on oublie !
Volume 2 ; Cloak And Dagger, 11 numéros et je crois bien que c’était une  » ongoing  » là, du 07/85 à 03/87
Volume 3 ;  Cloak And Dagger dans Strange Tales (se partageant le magasine le Doctor Strange, je compte quand même dans ma grande mansuétude…), 19 numéros, youhouh ! Du 10/88 à 08/91 !

Bon, on tiendrait là peut être l’une des seules licences mixtes sur le long terme ! 5 ans  » d’ongoing  » pour un perso qui a 25 ans ! Quoique, on en revient presque au ratio de Black Panther, 1/5 ème  » d’ongoing  » sur l’age du perso…


Deathlock

deathlok-1-nm-3

Volume 1 ; Deathlok, 4 épisodes, du 07/90 à 10/90 et encore une série limitée, une !
Volume 2 ; 34 épisodes! Du 07/91 à 04/94, check !
Volume 3 ; 11 épisodes, du 09/99 à 06/2000, mais il ne s’agit pas de Michael Collins, donc on ne compte pas !
volume 4 ; Deathlok The Demolisher ; 7 numéros du 01/10 à 07/10,  mais il ne s’agit pas de Michael Collins, donc on ne compte pas !

Alors, allez… 20 ans de vie pour 3 petites années de bons et loyaux services en  » ongoing  » donc 1/6 ème !


Je sais pas si je dois évoquer cette série, parce que dans le cadre de cet article, cette tentative est risible, mais comme il est bon de rire, allons-y ! The Falcon dans roulements de tambours ;

Captain America & The Falcon

(ben oui, le Falcon, un simple  » sidekick «  avec sa propre  » ongoing « , nan mais faut pas rêver !)

301024._QL80_TTD_

Volume 1 ; Captain America and the Falcon (le titre Captain América est renommé pour l’occasion), 66 numéros tout de même entre le 02/71 à 06/78

Volume 1 ; Captain America and the Falcon, 14 numéros, du 05/04 à 06/05…

Je crois que ça vaut même pas le coup de compter… D’une, le titre tandem est souvent un moyen de prendre moins de risque au niveau du public. En effet, en mettant 2 personnages a la popularité ciblée ou moyenne, l’éditeur espère doubler l’audience et diviser les risques par deux. Paye donc ta popularité ! De deux, je le redis, mais Falcon arrive en tant qu’équipier de Captain América, en clair, un dérivé, spin-off pur qui reste très dépendant du vengeur étoilé.  De plus, le fait même qu’a l’époque le personnage n’ait jamais eu de titre juste à lui est suffisant pour montrer que le personnage n’était pas créé pour être autonome! 8 ans de publication (partagée de  » sidekick  » en 1970 à  » sidekick  » en 2005 !), pour un perso de 39 ans… On peut appeler ça la grosse  » loose « !


Black Goliath

tumblr_o5f7skytCR1v5bkcxo1_1280

5 numéros entre 02/76 et 11/76 ! Magnifique !

Bon… On est d’accord, c’est à pleurer quand même… Mais malgré tout, il reprendra de l’importance plus tard dans le Marvel Universe. Une importance capitale.


Allez, on se motive, là on attaque le champion des  » ongoings  » pour un super-héros noir avec, TADAAAA ;

 Power Man, ou Luke Cage

Luke-Cage-1

Volume 1 ; Luke Cage, Hero for Hire, 49 numéros du 02/74 à 02/78 !
Mais ça continue avec Power Man And Iron Fist (ouf !), rappelez vous du comics tandem; qui repart au numéro 50 pour aller jusqu’au 125, du 04/78 à 09/86, il semblerait qu’on soit face a un joli succès de niche, 8 ans d’affilé il y avait du lecteur, je compte donc !

Power-Man-Iron-Fist-V1-83-Page-1

Volume 1 ; Cage, 20 numéros, de 04/92 à 11/93

Heureusement, ça reprends avec Heroes For Hire , Volume 1 ; 19 numéros + 1 annual, du 07/97 à 01/99, bon, on est pas loin du groupe de super-slip et plus du solo voir duo, mais bon, allez soyons cool, on les prends en compte au vu de l’importance du perso dedans et le concept directement lié au perso !
Volume 2 ; Je compte pas, c’est autour des super héroïnes de secondes zones avec Misty Knight qui se prends pour Cage !Volume 2 ; Cage, bon, je crois que c’était une série limitée mais bon, 5 numéros du 03/02 à 09/02Ah mais il est aussi dans Alias… Mais, c’est pas le perso principal non ? C’est plutôt autour de Jessica Jones… Bon, c’est pas grave, ils auront un petit de cette union, c’est assez rare pour être noté ; 28 numéros, du 11/01 à 01/04 !

Bon… Au delà du fait que tous ces  »  relaunchs  » (relance), modifications du concept et du design du persos, rajouts x ou y d’autres  » losers  » du moment, je dois bien admettre que le Cage, il en a eu pas mal des  » ongoings  » quand même! Même si ça s’est fait a coups de truelles ! J’ai zappé ses participations a divers groupes, les Fantastic Four, Avengers, Defenders. Alors comptons, 19 ans de publications plus ou moins  » ongoings  » ! On l’a, c’est lui, c’est notre champion toute catégories des super-héros noirs a forte présence dans des  » ongoing  » qui leur sont consacrées ! 19 ans sur 36 ans de carrière !!! Plus 1/2 de publications qui lui sont consacrées! On en a un !

Incroyable, il lui a fallu parcourir le cliché du gangster, le comics à duo, le comics à concept de groupes, le comics racoleur, le  » maquage  » avec une héroïne de seconde zone. Le mec est parti d’un simili Shaft énervé avec une ceinture en chaîne à un simple noir indestructible habillé normalement! On l’a notre preuve de l’égalité du comics  » mainstream  » devant les minorités !

 

Ou pas…

MAIS DE QUOI SE PLAINT-ONT MA BONNE DAME ?!?
first_black_female_superhero_butterfly

Ouais… En fait on est pas du tout sorti de l’auberge en voyant ça en fait !

Enfin, continuons !

Night Trasher

21 numéros, du 08/93 à 04/95 !

Un joli pet de fourmi bien trop fugitif pour l’avoir même senti…

Bon, malgré tout, ça donne 2 ans de série sur un perso qui a 21 ans ! 1/10 ème quoi !

Storm

6 épisodes, du 04/06 à 09/06

Pas grand chose non plus, c’est surtout de la série de groupe pour un personnage emblématique du comics X-Men.

War Machine

Volume 1 ; dans Iron-man en tant que remplaçant, 29 numéros, du 05/83 à 10/85, je ne compte donc pas puisque ce n’est pas son titre.

Volume 1 ; 25 numéros, du 04/94 à 04/96
Volume 2 ; 12 numéros, du 02/09 à 02/10

Rien à dire en fait… Je n’ai pas comptabilisé les  » Iron Man  » ou il remplace Tony, j’ai déjà été bien cool avec Cage, je pense qu’on peut arrêter les frais quand même! Ce qui nous donne sur 31 ans de vie, 3 ans  » d’ongoing  » à son nom. 1/10 ème quoi…

Bon. On a bien débroussaillé le Marvel Universe, on a identifié les personnages moteurs de la problématique. Pour les articles suivants, je passerait en détail sur les personnages et leur séries elles-mêmes. Je détaillerais ensuite leur routines de vie, quelles sont leurs activités civiles, sont ils en couples et avec qui. Sont-ils leader de groupes, voir quel est leur style vestimentaires ?

BLAP2016001_FINAL-2.0

 

A suivre…

Ismaël Bâ

P.S ; sources ; http://www.comicsvf.com/idx/LSUAlpha.php, http://en.wikipedia.org/wiki/List_of…#Marvel_Comics, http://en.wikipedia.org/wiki/African…ters_in_comics, http://en.wikipedia.org/wiki/Portray…ople_in_comics,http://marvel.wikia.com/Race_and_Rac…_Marvel_Comics, http://www.bleedingcool.com/2012/09/…omic-industry/.

Publicités

Black super heroes dans le comics ! partie 2

Commençons le recensement!

Après la petite présentation ici, voici la partie recherche. Je me fixe sur la recherche de personnages de super-héros pas du casting des séries elles-mêmes.

J’ai trouvé une liste de personnages dont je vais me servir pour commencer mon petit constat, ici ; http://en.wikipedia.org/wiki/List_of…#Marvel_Comics. Il ne s’agit évidemment pas que de personnages de premier rang, loin s’en faut!

Nom, Prénom, Alter Ego(s), équipes, première apparitions, année, scénariste, dessinateur.

– Aegis, Trey Rollins, New Warriors, The New Warriors (vol. 2) #0, June 1999, Jay Faerber/Steve Scott
– Agent Storm/Tempest, X-Force
– Alex Wilder, Runaways
– Anarchist, Tike Alicar, X-Force, X-Statix, X-Force #116, July 2001, Peter Milligan/Mike Allred
– Angel II, Angel Salvadore, X-Men, New Warriors, Teen Brigade, New X-Men #118,2001, Grant Morrison/Ethan Van Sciver
– Attractive Lad, Crazy Eights
– Axe II, Harriers
– Battlestar, Bucky, Lamar Hoskins, Wild Pack, Captain America #323, November 1986, Mark Gruenwald/Paul Neary
– Bedlam, Jesse Aaronson, X-Force, X-Force #82, October 1998, John Francis Moore/Jim Cheung
– Ben Payton, Seeker 3000, 1998, Ian Edginton/Dan Abnett/Andrew Currie

Lucas_Bishop_(Earth-1191)_from_Marvel_Masterpieces_Trading_Cards_1992_0001
Bishop par Joe Jusko
– Bishop, Lucas Bishop, X-Men, XSE, Uncanny X-Men #282, November 1991, John Byrne/Whilce Portacio
– The Black Musketeers
, Dr. Joshua Itobo, Ishanta and Khanata59c1fd7bf41f551651d99d1aa06bac57
Black Panther par John Romita Jr, encré par Klaus Janson et coloré par Dean White
– Black Panther, T’Challa, Avengers, Defenders, Fantastic Force, Fantastic Four, Illuminati, Fantastic Four #52, July 1966, Stan Lee/Jack Kirby
– Black Tiger, Abraham Brown, Sons of the Tiger, Deadly hand of king fu #1, Avril 1974
Blade
Blade par Mike Deodato Jr
– Blade, Eric Brooks, Nightstalkers, Midnight Sons, Vanguard, MI-13, Tomb of Dracula #10, July 1973, Marv Wolfman/Gene Colan
– Bling, Roxanne  » Roxy  » Washington, New X-Men
– Blitziana, Godpack, Mighty Thor #473, April 1994, Roy Thomas/M.C. Wyman
– Blue Marvel, Adam Brashear, Adam: Legend of the Blue Marvel #1, November 2008, Kevin Grevioux/Mat Broome
– Blur, Stanley Stewart, Squadron Supreme

Brother Voodoo par Arthur Adams

– Brother Voodoo, Jericho Drumm, Midnight Sons, Strange Tales #169, September 1973, Len Wein/Gene Colan


Captain América ( Isaiah Bradley ) par Joe Quesada

 

– Captain America, Isaiah Bradley , Truth: Red, White & Black #1, 2003,  Robert Morales, Kyle Bakeramazing-spider-man-annual-16-08

Captain Marvel II par John Romita Jr et encré par John Romita Sr
– Captain Marvel II, Photon, Pulsar, Monica Rambeau, Avengers, Nextwave, Amazing Spider-Man Annual #16, 1982, Roger Stern, John Romita, Jr.
– Captain Universe, Tamara Devoux, Avengers, Avengers vol. 5 #1, December 2012, Jonathan Hickman/Jerome Opeña
– Cardiac, Elias Wirtham, Amazing Spider-Man #342, December 1990, David Michelinie/Erik Larsen
– Cecilia Reyes, X-Men
– Charcoal, Charlie Burlingame, Thunderbolts, Thunderbolts #19, October 1998, Kurt Busiek /Mark Bagley
– Chord, Andrew Chord, New Warriors ally
– Cloak, Tyrone « Ty » Johnson, Secret Avengers, Dark X-Men, X-Men, Peter Parker, the Spectacular Spider-Man #64, March 1982, Bill Mantlo/Ed Hannigan
– Darwin, X-Men, X-Factor Investigations, X-Men: Deadly Genesis #2, February 2006, Ed Brubaker/Pete Woods
– Deathlok, Michael Collins, Deathlok #1-4, July-Oct. 1990, Dwayne Mc Duffie, Gregory Wright, Jacson Guice
– Debrii, Deborah Fields, New Warriors
– Doorman, DeMarr Davis, Great Lakes Avengers/X-Men/Champions/Initiative, West Coast Avengers (vol. 2) #46, July 1989, John Byrne– Falcon, Sam Wilson, partner of Captain America, S.H.I.E.L.D. Super Agents, Defenders, Avengers, Captain America #117, September 1969, Stan Lee/Gene Colan

– Derek Morgan, Ultimate X, 2010, Jeph Loeb / Arthur Adams
– Frenzy, Joanna Cargill, Alliance of Evil, Femizons, Acolytes, X-Men, X-Factor #4, May 1986, Bob Layton/Keith Pollard
– Gabe Jones, Howling Commandos, S.H.I.E.L.D., Godzilla Squad, Sgt. Fury #1, December 1963, Stan Lee/Jack Kirby
– Gateway, ally of X-Men, Uncanny X-Men #229, May 1988, Chris Claremont/Marc Silvestri
– Gauntlet, Joseph Green
– Genii, Young Gods
– Georgianna Castleberry, Team America , 1982, Jim Shooter / Mike Vosburg
– Girth, Happy Campers,NFL Superpro; 1991, Fabian Nicieza
– G. W. Bridge, Six Pack, S.H.I.E.L.D., Weapon P.R.I.M.E., X-Force #1, August 1991, Rob Liefeld/ Fabian Nicieza
– Goblyn, Goblyn Dean, Derangers, Beta Flight, Gamma Flight Alpha Flight #53, December 1987, Bill Mantlo/ Terry Shoemaker

Goliath par Don Heck

– Goliath, Giant-Man, Black Goliath,Bill Foster, ally of Avengers, technical advisor to Champions, Defenders, Project Pegasus, Avengers #32 September 1966, Stan Lee/Don Heck
– Goliath, Tom Foster, Damage Control, Revengers Black Panther #23, February 2007, Reginald Hudlin/Koi Turnbull
–  » Hamme r » Eisenhower, Six Pack, X-Force #8, March 1992, Rob Liefeld, Fabian Nicieza, Mike Mignola
– Harrier, Cardinal, Donald Clendenon, Air Force, Masters of Evil, Thunderbolts, New Warriors #28, October 1992, Fabian Nicieza/Darick Robertson
– Heather Hudson, Exiles
– High-Tech, Chemistro, Curtis Carr, Hero for Hire #12, August 1973, Steve Englehart/George Tuska
– Hit-Maker
– Horus, Heliopolitan Gods
– Human Top
, David Mitchell, Kid Commandos, Penance Council, V-Battalion, Invaders #27, April 1978, Roy Thomas/Frank Robbins
– Hybrid, New Warriors
– Isis, Heliopolitan Gods
– Josiah X, Josiah al hajj Saddiq, Josiah Bradley, The Crew, The Crew #1, September 2003, Christopher Priest/Joe Bennett
– Jughandle, Jesse Metuchen, The Craptacular B-Sides, Craptacular B-Sides #1, Brian David-Marshall/Brett Weldele
– Kasper Cole, The Crew
– Kestrel, John Wraith
–  » Licorice  » Calhoun, S.H.I.E.L.D.
– Lightbright, Wild Pack
– Longstrike, Christine Cord, New Warriors

2634831-tumblr_mayft3v5do1qiknbco1_1280
Power Man par Mike Deodato Jr

– Power Man/Luke Cage, Carl Lucas, Fantastic Four, Defenders, New Avengers, Hero for Hire #1, June 1972, Archie Goodwin/John Romita, Sr./Roy Thomas/George Tuska
– Maggott, Japeth, X-Men, Generation X, Uncanny X-Men #345, June 1997, Scott Lobdell/Joe Madureira
– Code: Blue, Marcus Stone
– Maxam
– Meteor Man, Jefferson Reed
– Midnight Sun, ally of Shang-Chi
– Mister Gideon, Gidion Wilson, Gamma Corps. Older brother of Falcon1-Misty

Mysty Knight par Doug Breathwaite

– Misty Knight, Daughters of the Dragon, Heroes for Hire, Marvel Team-Up #1, March 1972, Tony Isabella/Roy Thomas/Ross Andru
– M’Shulla, Killraven’s Freemen,
– Meteorite, Valerie Barnhardt
– Nick Fury, Jr./Marcus Johnson, S.H.I.E.L.D., Secret Avengers, Battle Scars #1,2011 Matt Fraction/Chris Yost/Cullen Bunn/Paul Neary/Scot Eaton

b89f35d7d625cfc145ced38906399630 (1)

Night Trasher par Joe Jusko
– Night Thrasher,Dwayne Taylor/ Donyell Taylor, New Warriors/Counter Force, Thor 411, 1989
– Nightmask, New Adam, Avengers, Avengers (vol. 6) #1, Jonathan Hickman/Jerome Opena
– Nightwatch, Dr. Kevin Trench, Web of Spider-Man #100
– N’Kantu, the Living Mummy
– Numinus, Power Pack
– Pathway,Laura Dean, ally of Alpha Flight
– Patriot, Elijah Bradley, Young Avengers, Young Avengers (vol. 1) #1, Alan Heinberg/Jim Cheung
– Phaser, Christian Cord, New Warriors
– Phastos, Eternals
– Power Man, Victor Alvarez, Avengers Academy, Shadowland: Power Man #1, June 2010, Fred Van Lente/Mahmud Asrar
– Prodigy II, David Alleyne, New X-Men: Academy X
– Prowler, Hobie Brown.
– Rage, Elvin Halliday Avengers, New Warriors/Counter Force, Avengers vol. 1 #326, November 1990, Larry Hama/Paul Ryan
– Reno Jones, Gunhawks
– Rocket Racer, Robert Farrell
– Shard, Shard Bishop, X-Factor
– Shola Inkosi
– Silhouette, Silhouette Chord, New Warriors
– Sister Voodoo, Vanna Black, hired by Brother Voodoo, Marvel Age Annual #3milesmorales.0
– Spider-Man, Miles Morales, The Ultimates, Ultimate Fallout #4, August 3, 2011, Brian Michael Bendis/Sara Pichelli
– Splice, Young Gods
– Sprocket, Amelia Barnhardt, employee of Night Thrasher
– Storm, Ororo Munroe, X-Men, Fantastic Four, Avengers, Uncanny X-Force, 1975
– Sun Girl, Selah Burke, New Warriors, Superior Spider-Man Team-Up #1, Chris Yost
Sunspot, Roberto Da Costa, Marvel Graphic Novel #4, Chris Claremont/Bob Mc Leod, 1982
– Synch, Everett Thomas, Generation X
– Tag Brian Cruz, the New X-Men
– Tempest, Becka Munroe, GeNext, GeNext #1,July 2008, Chris Claremont/Patrick Scherberger

Triathlon par Georges Perez

– Triathlon, Delroy Garrett, Skrull Kill Krew, The Initiative, Point Men, Avengers, Triune Understanding, Agents of Atlas, Avengers #8 (vol. 3), September 1998, Kurt Busiek/George Pérez
– Valida Payton, Seeker 3000, Ian Edginton/Dan Abnett / Andrew Currie
– Venus, Gargoyles comic series

venusDeeMilo1

Venus Dee Milo par Mike Allred et coloré par Laura Allred
– Venus Dee Milo
– Vibrania, Ally of Speedball
– Vibranium
– Vibraxis, Fantastic Force, 1994, Tom Brevoort/ Mike Kanterovich
– Voodo Chile, Marvel Age Annual #31160148-war_machine_hopgood_1600_1200

War Machine par Kevin Hopgood

– War Machine/Briefly Iron Man, James « Rhodey » Rhodes, West Coast Avengers, The Crew, Secret Avengers Iron Man (vol. 1) #118, January 1979, David Michelinie/Bob Layton
– Wes Cassady, Spider-Man #302
– Wildstreak, Tamika Bowden, Fantastic Four ally, Fantastic Four Annual #26, 1993
– Windshear, Colin Ashworth Hume, Alpha Flight, Alpha Flight #87 (vol.1)

Mais… Au bout du compte, ça fait du monde ou pas ?

Voilà un peu de chronologie, je fais un point sur mes critères de recherche ici-même. Les numéros de première apparition sont notés au-dessus, dans l’alphabet.

Mais ça marche comment le comics déjà ?!?

Un peu de technique, dans les comics au cours de leur histoire, il y a eu plusieurs modes et types de fascicules.

Les anthologies, avec des histoires dissociées les unes des autres, souvent avec des personnages non récurrents et souvent complètes. Elles ont souvent été utilisées pour tester le potentiel d’une idée ou d’un personnage, parfois aussi pour terminer une histoire commencée dans un comics annulé. Elles portent aussi souvent un nom générique qui n’a rien a voir avec les personnages qui sont amenés à être divers.

Les séries limitées, comportant une histoire complète, toujours soit pour tester la popularité du personnage, ou le re-vamper (le modifier assez pour le proposer à un nouveau public), elles portent souvent le même nom que le personnage principal.

Les numéros spéciaux, qui regroupent des événements a échelle de plusieurs titres (« crossover « ), des numéros hors série ou enfin, autour d’un élément éditorial spécifique, une cible de lectorat plus adulte, un format de page différent, une impression 3D, etc…

Et enfin, le Graal, le titre feuille-tonnant, celui qui est publié plusieurs fois par an, voir tous les mois et pour les plus chanceux, des années, autour d’un personnage en particulier, ou d’un groupe de personnages souvent en équipe, j’ai nommé  » l’ongoing « ! Bien-sûr, ces séries portent le nom du personnage principal ou le nom de l’équipe. C’est bien sur la forme de succès ultime pour un personnage. C’est qu’il est devenu assez  » bankable  » pour vendre sous sons nom. Certains personnages on tellement de succès qu’ils ont plusieurs titres à leur nom!

Dans l’histoire du comics, les proportions des modes de publications ont changé. Dans les 60’s, on était beaucoup sur des titres anthologiques, beaucoup moins aujourd’hui. Les séries limitées, c’était plus années 80/90. Et  » l’ongoing « , c’est de toutes les époques.

Voilà pourquoi je vais m’appuyer sur les  » ongoings « , de groupe (et là, c’est compliqué à mesurer, beaucoup de biais rentrant en jeu), mais surtout autour d’un personnage, beaucoup plus simple à comptabiliser. Elles sont parfaites pour mesurer le succès d’un personnage.

Parenthèse fermée, on est parti pour un listing par décennie et par Super-héros jusqu’à 2010 ;

1960/1970 ;

  • Black Panther (Jungle Action  #5 – 24 ,Juillet 1973 / Premier titre a son nom; Black Panther #1, janvier 1977 – Mai 1979), Black Goliath  Black Goliath# 1 – 5, février 1976), The Falcon (Captain America and the Falcon #134–192 et 194–222, Février 1971 – Juin 1978).
  • Aucune série de super-héros noirs en personnage principal, signes de l’époque ?
  • Ce qui fait 3 nouveaux personnages de super-héros pour le moment sans aucun titre propre !

1971/1980 ;

  • Abraham Brown (Deadly hand of king fu #1, 04/74 et  jamais eu de série à son nom), Blade (Vampire Tales #8, Décembre 1974 / Premier titre a son nom; Blade: The Vampire Hunter #1–10, Juillet 1994 – Avril 1995), Brother Voodoo (Strange Tales #169-173 , Septembre 1973 – Avril 1974 / Premier titre a son nom; Doctor Voodoo: Avenger of the Supernatural #1-5, 2010), Power Man (Power man #1 – 49, février 1974 – février 1978), War Machine (enfin James Rhodes en Iron Man; Iron Man #170, Mai 1983 / Premier titre a son nom; War Machine #1-7, avril 1994 – avril 1996), Storm ( Giant-Size X-Men #1, mai 1975 donc du comics de groupe).
  • Plusieurs séries pour cette décennie; The Falcon en tandem dans Captain America and the Falcon #134 (02/71), Black Panther dans Black Panther #1 (01/77), Brother Voodoo dans Strange Tales #169 (09/73), Power Man dans Power man #1 (02/74), Abraham Brown dans Deadly Hands of King Fu #1 (04/74), Blade dans Vampire tales #8-9 (12/74), Storm dans Giant-Size X-Men #1 (05/75), Black Goliath dans Black Goliath# 1 (02/76). 
  • Ce qui donne, wow, 6 nouveaux super-héros de premier plan, 7 séries ou titres axés sur eux, 1 titre en équipe, champagne !

1981/1990 ;

  •  Captain Marvel II  (Avengers #227, 1983, jamais eu de série à son nom), Deathlok (Deathlok #1-34, Juillet 1991 – Avril 1994), Frenzy (X-Men: Legacy, 2011), Cloak (Cloak and Dagger #1 – 19,  1985), Gateway (Uncanny X-Men #229, Mai 1988 toujours du comics de groupe) , Goblyn (Alpha Flight #48, Juillet 1987, toujours un comics de groupe), Rage (The Avengers #326, 1990, toujours en comics de groupe), Night trasher (Night Trasher #1 – 21, aout 1993 – avril 1995), Sunspot (New Mutant #1, mars 1983).
  • Peu de séries dont le titre est dédié à un personnage, surtout des titres en équipe; War Machine en tandem dans Iron Man #170 (05/83), Captain Marvel II dans  le comics de groupe Avengers #227 (1983), Cloak dans Cloak and Dagger #1 (1985), Goblyn dans le comics de groupe Alpha Flight #48 (07/87), Gateway dans le comics de groupe Uncanny X-Men #229 (03/88), Rage dans le comics de groupe The Avengers #326  (1990), Sunspot dans le comics de groupe New Mutant #1 (03/83).
  • Ce qui donne, 9 nouveaux super-héros de premier plan, 2 séries ou titres axés sur eux, 5 titres en équipe !

1991/2000 ;

  • Aegis (The New Warriors (vol. 2) #0, Juin 1999), Bedlam (X-Force #82, October 1998), Bishop (Bishop: The Last X-Man #1 – 16,  octobre 1999 – janvier 2001), Charcoal (Thunderbolts #19, 1998), G.W.Bridge (X-Force #1, 1991), Hammer Eisenhower (X-Force #8, March 1992), Harrier (Thunderbolts #67, 2002), Maggot (Uncanny X-Men #345, juin 1997) , Triathlon (Avengers vol. 3 #8, Septembre 1998).
  • Beaucoup de titres personnalisés; Bishop (Bishop: The Last X-Man #1 – 16,  octobre 1999 – janvier 2001), Deathlok dans Deathlok #1 V2 (07/91), Power Man dans Cage #1 (04/92), Night Trasher dans Night Trasher #1 (08/93), Power Man dans Heroes For Hire #1 (07/97), War Machine dans War Machine #1 (04/94), Blade dans Blade: The Vampire Hunter #1 (07/94), Maggot dans Uncanny X-Men #345 (1997), Black Panther dans Black Panther #1 V4 (11/98), Charcoal dans Thunderbolts #19 (1998), Triathlon dans Avengers #67 V3 (09/98), Aegis dans The New Warriors #0 V2 (06/99), Bishop dans Bishop #1 (10/99).
  • Ce qui donne 9 nouveaux super-héros de premier plan, 8 séries ou titres axés sur eux ça bouge, 5 titres en équipe !

2001/2010 ;

  • Anarchist (X-Force #116, juillet 2001), Angel II (New X-Men #118, 2001), Blue Marvel (Adam: Legend of the Blue Marvel #1, November 2008), Capt. America Isaiah Bradley (Truth: Red, White & Black #1, 2003 / The Crew #1-7, juillet 2003-janvier 2004), Captain Universe (Avengers vol. 5 #1, December 2012), Darwin (X-Men: Deadly Genesis #2, February 2006), Goliath (le fils, Revengers Black Panther #23, February 2007), Josiah X (The Crew #1, September 2003), Nick Fury Jr (Battle Scars #1,2011), Spider Man / Miles Morales (Ultimate comics: Spider-Man #1, Septembre 2011), Tempest (GeNext #1,July 2008).
  • Triste décennie, un seul titre (semi) personnalisé et pour le reste, que du choral; Anarchist dans X-Force #116 (07/01)Angel II dans New X-Men #118 (2001), Capt. America Isaiah Bradley dans The Crew #1 (07/03), Josiah X dans The Crew #1 (09/03) Darwin dans X-Men: Deadly Genesis #2 (02/06), Bishop dans Gambit & Bishop: Sons Of The Atom #1 (03/01),
    Goliath le fils dans  Revengers Black Panther #23 (02/07),  Tempest dans GeNext #1 (07/08).
  •  Ce qui donne 11 nouveaux super-héros pour le moment, 1 série ou titre axé sur le personnage, 7 séries en équipe.

 

Pfiuuu … Bon. Comme vous avez (si vous avez eu le courage de tout détailler…) pu le voir, je n’ai pas mis que de  » l’ongoing « , j’ai mis un peu d’anthologie, je n’ai pas réussi à me décider pour certains personnages, je reverrais peut-être ça plus tard.

Bâ Ismaël

A suivre…

Black super heroes dans le comics! partie 1

benettonbanniereAlors, les comics, c’est vraiment Benetton United colors ?

Le comics est un média de divertissement et comme tout média de divertissement, il parle de la société dans laquelle il est produit. Le comics de super-héros est d’autant plus à même de donner une vision transparente du fait de son type de récit principalement initiatique et mythologique. En cette époque ou les problèmes de représentation des minorités visibles sont à la une, il me semblait judicieux de regarder sous le capot de nos  » super slips  » préférés ou en est-on de la représentation de la minorité ?
L’idée m’est venue en lisant les commentaires sur divers forums parlant des adaptations de comics.
Voici un florilège de questionnements à ce sujet tirés de notre très chère toile s’agissant des adaptations cinématographiques:(*)
  • « …bon le Caïd est mal exploité et pis il est devenu black au lavage? »
  • « Et puis le Caïd en NOIR. Je suis pas raciste, mais bon, faut arrêter de déconner, en plus je crois qu’ils ont expliqué sa couleur avec un truc genre « Je viens de… »
  • « L’africain Idris Elba qui interprète le dieu Heimdall « … » et pour la prochaine adaptation de la vie de Martin Luther King on prendra Dolph Lundgren comme acteur ? il a surement les yeux assez bleus pour le rôle. »
  • « Et pour les bien-pensants et les lobotomisés de la mondialisation , il ne s’agit pas racisme !!!
  • « Pour le reboot des 4 Fantastiques, la torche devient noire.Bientôt Thor sera arabe :ok:! »
  • « putain de merde mais Susan Storm n’est pas noire est la Torche est quand même son FRERE de SANG ! ils vont l’expliquer comment là ????? Que la mère a trompé son père avec le gardien de l’immeuble ??? »
  •  » sinon un bond noire, je sais pas …
    le perso est tout de meme blanc a l’origine et depuis une vingtaine de films .. ca serait bizarre ! c comme d’imaginer un superman ou batman black, ca ne collerait pas avec ce a quoi les gens sont habitué !! »
  •  » Je pense pas que ça soit une très bonne idée. James Bond est blanc, point barre. Mettre un noir pour jouer James Bond ne serait dérangeant, mais simplement absurde. Je précise que je ne suis pas raciste vu que je suis noir. Non, c’est simplement que Bond représente un peu un certain traditionalisme. Vu toutes les réactions que Craig a suscité parce qu’il était blond, imaginez pour un acteur noir « 

Il ne s’agit pas ici de déterminer qui à raison ou qui a tord, mais plutôt de constater d’ou nous partons, de l’analyser et proposer un futur plus représentatif et pérenne pour la tranquillité de nos sociétés modernes!

Je profite donc de l’actualité des adaptations de licences comics pour faire partager quelques réflexions sur le médium comics en lui même et l’intégration des minorités.

En commençant par les noirs dans les comics, je pars d’une de mes ascendances, celle de mon père, parce que ça me semble être le plus simple pour rentrer dans ces problématiques sensibles !

Alors, on est parti amis lecteurs !

Je vais partir du général au particulier. L’éditeur, les personnages, leur apparitions et titres, leur durée, leur séries, auteurs et particularités.

J’ai trouvé des listes de personnages noirs connus chez les deux grands éditeurs que sont Marvel et Dc Comics, qui sont comme chacun sait (ou pas, n’hésitez pas a demander) les deux plus gros éditeurs de super héros mainstream! J’arrête mon décompte à 2010, la dizaine suivante n’est toujours pas terminée.

Je commence par Marvel Comics, étant donné que c’est quand même l’éditeur par qui je suis rentré dans l’univers bariolé des comics de  » super slips « , alors…
Bâ Ismaël
* J’ai laissé les fautes par soucis de neutralité.

C’est quoi pour vous … ?

Hello touti!

En cette époque de multiplication de films autour du thème du super-héros, les débats sur la nature de ces personnages de comics mainstream ont fusé! J’ai constaté à ce moment là une grande diversité de visions subjectives concernant ces personnages et de leur univers. Comme d’habitude, quand je constate une chose, j’aime bien la comprendre ou lui donner du sens. Je me suis donc dit qu’il était intéressant de savoir comment chacun voyait ces personnages costumés, et ce, à l’aune de sa propre expérience!

Qui sont ils pour vous? Pourquoi? Par quelle histoire ?  Ce peut être affectif, psychologique, sociologique, mythologique, que sais encore!

Donc si ça vous tente, on va commencer avec des stars de l’univers super-héroique mis en image ces dernières années.

Le but n’est pas de parler de films ici, ou même d’être objectif, mais plutôt des personnages en soi et de sa sensibilité personnelle, toute subjective.

Je commence par Batman, parce que c’est vraiment pour moi le personnage le plus riche de tous!

 

Manger de la case tous les jours!

Déjà, commençons par le début. La première fois que je suis tombé sur Batou, c’était dans un petit format de Sagédition, deux pages noir et blanc / deux pages couleurs et j’avais plus ou moins sept ans. A l’époque, je suivais les classiques de la bande-dessinée Franco- belge; Tintin, Gaston, Astérix, la Rubrique-à-Brac, Pif-Gadget mais aussi des revues Françaises comme Strange, Nova, Spécial Strange, du Superman Sagedition et un truc autre que j’adorais, le Fantôme du Bengale! Toutes des publications traduites issues de l’amerique.

J’étais déjà un grand fan de Zorro, avec Guy Williams et j’étais surtout un « fondu » de mystère et de Science-Fiction.

La noirceur, le style, le fait de ne pas hurler avec les loups m’a tout de suite parlé pour Zorro et Le Fantôme ( beaucoup pour le background générationnel de ce personnage ),  la « flippe » aussi un peu… L’éclair quand le cheval de Zorro se cabre, les bagues à tête de mort du Fantôme! C’te choc de dingue! Aucun personnage que je lisais à l’époque ne m’avait fait autant d’effet! J’étais déjà a sept ans en recherche de stylisation, intrigué par les profondeurs de la nuit et de ce qui pouvait bien se cacher derrière tous ces mystères!

J’étais aussi déjà rompu aux films d’horreur en me cachant dans le couloir quand mes parents en regardaient! J’adorais me faire peur ! Et j’adorais les ninjas!

Donc je tombe sur ce comics, à l’époque, on les vendait en vrac dans des sacs plastique, c’est le truc que j’ai lu en dernier… Batman poche 35… J’ai pas aimé le dessin ( D’Irv Novick et scenar de Roger Mc Kenzie). J’ai trouvé l’histoire chiante, trop réaliste et au milieu de ça, un pauv’ gars qui se déguisait en rat ailé… Ridicule…


Le numéro incriminé.

Une seule chose m’a marquée, Wayne dans sa voiture, épuisé, une bulle de pensé e d’Alfred disant un truc du genre  » Maître Bruce est la personne la plus altruiste que je connaisse. Il fait passer les autres avant lui, mais qui s’occupe de lui ? ». Je me suis dit qu’un mec qui se déguise en chauve-souris, riche, dans une belle bagnole et dont le valet pense autant de bien avait bien un interêt. Quoiqu’il en soit, à ce moment làj’ai vu ce perso comme de la merde…

Mamamia, bibliotheca.

Puis je l’ai redécouvert en bibliothèque. Je devais avoir dans les dix ans, j’étais déjà un bdvore de dingue! Très attiré par les graphismes en particulier, je savais déjà reconnaître les dessinateurs. A cette époque, c’était les X-Men, Spiderman, Iron-man, j’étais déjà plus résolument comics, avec toujours des lectures Franco-belges, j’étais déjà fan de Tardi par exemple! J’avais détesté Daredevil période Miller et Mazzuchelli, à sept/huit ans, je trouvais ce réalisme laid et froid, mais à dix ans, je commençais à  ouvrir mon esprit.

Les traductions de Comics Usa (un éditeurs qui proposait des récits plus violents, en gros ceux que les éditeurs classiques du genre ne pouvaient pas publier du fait des normes de publications destinées a l’enfance) étaient devant moi, j’ai commencé par les DareDevil de Frank Miller, les covers étaient tellement fortes qu’elle m’hypnotisaient, c’était encore dur, mais tellement fort en terme de composition que j’ai changé d’avis du tout au tout. Les semaines suivantes, j’ai testé le Batman de Berni Whrigtson et Jim Starlin ( ils n’avaient pas tous les numéros, donc j’avais pas forcément le début de l’histoire, mais je m’en foutais un peu, ça me permettait de l’inventer moi même ). Et là, le déclic du potentiel du personnage m’est tombé dessus. Le calcul du coup assez fort pour péter l’os mais pas pour tuer. La volonté de fer du perso face aux drogues que lui avait fait ingérer un gourou illuminé. Son but complètement altruiste de tout faire pour l’arrêter.

Et le style du mec!!! J’adorais l’armure de tête de fer, les cabrioles de Spidey, le coté bonhomme et sensible de la chose aux yeux bleux, mais aucun d’eux n’avaient la classe et la profondeur de ce mec en noir, souvent dans l’ombre, avec des yeux vides et un totem apparent… La peur personnalisée… J’étais ébahi!

J’ai enchaîné ensuite sur Batman Year One, Killing Joke ( ou là j’ai pas compris la moitié de l’histoire, mais ou le Joker m’a glacé le sang ), puis sur Batman the Dark Knight. Pareil, j’ai pas tout compris, sauf ce que j’avais déjà perçu dans Zorro, dans le Fantôme et aussi dans X-men un peu, des outsiders, ce sont les outsiders qui changent tout, en bon ou en mauvais. Et rien à voir avec les pouvoirs. La volonté, c’est ça qui comptait. La volonté de lutter contre un destin, tout faire pour faire pencher la réalité ou on pense qu’elle doit être et s’en donner les moyens! Alors là, j’étais complètement fou! Alors le mec, il est détective, il est un super athlète, il a le costard le plus cool du monde, sa ville, son labyrinthe rempli de monstre! Mais c’est génial, encore mieux que Daredevil !!!

A partir de là, j’ai vraiment plus fait attention aux scénaristes, me disant que si j’en était resté à ma première impression, j’aurais manqué toutes ces merveilleuses histoires! J’ai donc tout lu de Miller à l’époque, de Starlin, Moore même si je n’arrivais pas à rentrer dans Watchmen, je détestais les dessins en plus! Sienkiewicz, Mazzuchelli, Wrightson!

 

Un film ? Nan, je vous crois pas!

Puis l’année d’après, la sortie du film Batman. Entre-temps, le serial sur la trois, que je regardais en famille pour rigoler, mais j’étais moins dedans… Trop de comédie, des costumes laids et pas vraiment d’enjeux! En voyant la BA du film, je suis presque tombé à la renverse, c’est comme ça que je le voyais le Batou! A la sortie du film, mon cinéma était blindé, je n’avais jamais vu ça! Le début du film avec le logo Batman qui passe devant celui de la Warner…

La première apparition, le Joker flippant qui grille un mec… Le final. J’ai adoré. J’ai eu la chance de tomber à la même période sur 2 Scarce (un fanzine plus pro que fan sur la bande dessinée américaine), l’un sur Moebius, l’autre sur Batman (c’était un flip book). Avec pleins d infos et de rédactionnel, j’avais été choqué de voir pas mal de référence à une possible homosexualité du Joker et un amour romantique qu’il pourrait porter à Batman. Je ne savais pas vraiment ce qu’était l’homosexualité, mais de découvrir tout ces possibles m’a fait réellement gamberger sur le personnage.

De l’enquête ou de l’archivisme ?

Les années suivantes, j’ai rempli mes lectures des strips Batman dans la collection Futuropolis, sur ce que je pouvais glaner en vf. Et là, pas mal de masterpiece, les classiques d’Adams, d’O’Neil, de Rodgers, Morrisson, le tas de crossovers, les graphic novels. Lisant bien d’autres choses à la même époque, je voyais très bien que ce perso avait vraiment été gâté niveau auteur. Et le truc le plus génial dans tout ça, était de réaliser à quel point ce personnage était divers.

Il pouvait être traité comme un psychopathe, un Ninja, un détective, un monstre, dans des styles les plus réalistes comme les plus stylises. Les formes de récits sortaient aussi régulièrement du sacro-saint redresseur de torts contre voyous qui m’a très vite ennuyé dans le super slip. Il pouvait faire « jeu égal » avec des extraterrestres, des dieux, ce qui m’a toujours paru ridicule pour Captain America dans la même équipe que Thor.

Le Batman, son univers, ses adversaires c’est du conte, c’est comme un rêve, ou un cauchemar, tout peut y arriver et en même temps tout est tellement borné qu’on est jamais perdu, c’est un fantastique univers pour raconter ce qu’on veut.

Aujourd’hui, a un age de vieux briscard.

Je ne suis pas collectionneur, je ne l’ai jamais été. Garder des trucs dont je ne me sers pas, c’est inutile. Je ne suis pas nostalgique non plus, moi j’aime le premier geste, la spontanéité. D’où le fait que je ne relise que très longtemps après ou que je ne re regarde que très longtemps après des films. Je veux être surpris, décontenancé, plutôt que repasser par le même chemin.

L’un des seuls persos, ou plutôt univers ou je reste encore aujourd’hui surpris, c’est bien celui de Batou. Pourquoi ? Je pense que c’est la force intrinsèque de ce perso. beaucoup d’histoires d’autres personnages que j’ai suivi n’ont plus aucun intérêt pour moi aujourd’hui, trop imbriqués dans le système feuilletonesque à license et sans surprise du super slip. Trop encrés dans une époque.

C’est un mélange de deux types de héros; L’aventurier, l’individu solitaire, fuyant les modèles sociaux au profit d’une quête métaphysique. Expansion vitale, rébellion contre la société, aspect suicidaire (Saint-Exupéry, Terre des hommes
Malraux, La voie royale) et Le héros romantique Homme de passion, avide de dépassement, animé d’une tentation d’exister. Énergie, authenticité s’accompagnent d’orgueil, d’individualisme et d’une tentation suicidaire ( Musset, Lorenzaccio
Stendhal Le Rouge et le Noir,La Chartreuse de Parme).

Mais pourquoi donc mon bon monsieur vous parle t il toujours ?

Il est le héros sombre ultime, à commencer par le fait que ceux qui l’ont conçu se sont inspirés de ce type de personnage, Zorro, The Shadow, mais aussi un tas de héros de la grande époque des feuilletonistes français, les Fantomas, les vampires de Louis Feuillade, les Rodolphe des Mystères de Paris, des œuvres comme l’Homme qui rit d’Hugo.

L’aspect chevaleresque, château, prince, la chauve souris, qui est dans un nombre impressionnant de cultures une créature de la nuit chassant les nuisibles, mais en même temps porteur de maladies. Un totem utilisé en magie, dans le Chamanisme ( d’ailleurs, c’est drôle de voir que le choix du totem est l’égal de la renaissance du sujet et que tout est inversé avec la chauve souris ).

Il est la peur, que ce soit par son totem, sa naissance, son rôle pour combattre, et la sensation de peur est le réflexe automatique le plus fort chez l’humain. Cette peur que l’être humain vit très tôt dans sa vie et que l’humanité n’a eu de cesse de combattre. C’est un sentiment qui est en nous tous et qu’on reconnait très facilement. Son succès est donc complètement logique. On le reconnait, plutôt, l’inconscient collectif le reconnait!

Il est aussi la résilience, l’homéostasie, la capacité de rebond, le souffle de l’espoir, qui réside en chaque homme, devenir soi. Quoiqu’en disent les autres. Quelques soient les limites qui te son imposées. Devenir un meilleur soi même, qui par balancier sert une meilleure société ( oui, je sais, ça se discute ).

Il y a de la psychologie, de la sociologie, de l’architecture, de la philosophie, de la politique, je dirais presque de l’ethnologie dans Batman. De la mythologie bien sur. Issu de la violence, du conflit, du frottement des ambitions, du refus des codes établis, du refus de l’abandon. De l’art bien sur, son masque, telle une gargouille, ou un masque africain. Des courants, le surréalisme, le Bauhaus, le cinéma expressionniste allemand.

Chaque société a son batman, chaque individu a son batman et ce depuis toujours ( peut être pour toujours ?). C’est la vengeance, le karma, le dépassement, la volonté, le code d’honneur.

Enfin, je le redis, mais le nombre de personnes talentueuses qui ont touché ce personnage sont tellement nombreuses, combien d’univers de divertissement ont eu cette chance sur une durée aussi longue? Des scénaristes, des dessinateurs, des écrivains, des musiciens, des réalisateurs, des maquilleurs, des costumiers… Cette masse de talents, ça ferait presque frémir!

Et il n’a pas arrêté depuis d’avoir des ajouts pour le transformer en bijou de personnage. Raconter Batman il y a 500 ans comme dans 500 ans, ça marchera! La base est là. Un crime, que faire de sa vengeance, succomber? La transcender? Dans quel cadre ? Avec qui? Quelles limites? Comment gérer sa peur ? Que fait on dans ce monde en étant soi? Plus un univers marqué.

Bordel, j’adore ce perso les mecs!

Et vous ? Quel perso ? Pourquoi ? Comment ?

J’oubliais une belle liste d’artistes aussi;

http://kotaku.com/the-27-best-batman-artists-1682381060

Bob Cane
Bill Finger
Mike W. Barr 1980-1994
Ed Brubaker 2000-2005
Paul Dini 1994–2010
Chuck Dixon 1991-2005
Steve Englehart 1974-2006
Neil Gaiman 2009
Devin Grayson 1994-2006
Robert Kanigher
Jeph Loeb 1996-2007
Frank Miller
Doug Moench
Greg Rucka
Scott Snyder
Jim Starlin 1988
Neal Adams
Jim Aparo
Norm Breyfogle
Brian Bolland
Ernie Chan 1975-1977
Dick Giordano
Carmine Infantino
Kelley Jones
Jim Lee
David Mazzucchelli
Tom Mandrake
Dave McKean
Sheldon Moldoff
George Pérez
Frank Robbins
Jerry Robinson
Marshall Rogers
Tim Sale
Walter Simonson
Ryan Sook
Dick Sprang
Curt Swan
Tim Burton
William Dozier
Christopher Nolan
Julius Schwartz
Bruce W. Timm